La première église de Genval

« Saint-Sixte est une paroisse très ancienne. Son origine remonte à l’époque des grands défrichements de la forêt de Soignes, époque qui se situe vers les 10e-11e siècles. Au roman païs de Brabant était en vigueur un acte législatif par lequel on autoriserait à bâtir une église là où on avait défriché au moins 4.000 ha de forêt. C’est ce que firent les Genvalois qui dépendaient du seigneur de Rixensart, qui lui-même relevait du duc de Brabant. En même temps que la belle église d’Ohain, on bâtit l’église de Genval, sur un plateau au milieu duquel coulait une source d’eau potable ; autour de l’église, le cimetière, une quarantaine de maisons ; ce lieu s’appelait le Mahiermont. Nous connaissons le nom du curé de Genval en 1215, il s’appelait Séverin. C’est en 1215 aussi que l’on cite le nom de la première abbesse d’Aywiers, Madame Marie. Cette abbaye cistercienne sur le territoire de Couture-Saint-Germain fut pendant six siècles un centre d’intense rayonnement spirituel ; il n’en reste que de rares vestiges.
Notre église d’alors n’avait qu’une seule nef, précédée d’une tour massive. Les siècles passèrent et le village et la paroisse réussirent à survivre malgré guerres, famines épidémies.
En 1683, l’évêque de Namur, notre évêque d’alors, vient consacrer le maître-autel à Saint-Sixte qui est déjà le patron de toute la commune. » (Françoise Humblet-Vieujant)

OLYMPUS DIGITAL CAMERAA proximité de l’église, de l’autre côté de la ruelle Robert, se trouvaient le presbytère et le cimetière, utilisés jusqu’en 1772.

 L’ancien presbytère revendu par la fabrique d’église, un nouveau fut construit (en pisé) en 1773 sur la Place Communale, grâce à un emprunt demandé par le curé de l’époque Jean-Bernard Renard (1767-1785), qui fut accordé par l’impératrice Marie-Thérèse.

La deuxième église

 

Advertisements